AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 letters to juliet → le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin.
E. Isabella Moretti

LETTRES ENVOYEES : 393
A VERONE DEPUIS : 10/05/2013
AVATAR : dianna agron.
CREDIT : avatar (Bombshell) + signature ( tumblr).
JOB/ETUDES : étudiante en droit.
LETTRE SPECIALE :
letters to juliet → le contexte. Tumblr_ma43ozqPG11rqq37jSTRONG ENOUGH TO LEAVE YOU, BUT WEAK ENOUGH TO NEED YOU. - you're looking in that mirror one day and miss my arms. How they wrapped around your waist. I say that you can love me again. Even if it isn't the case.
letters to juliet → le contexte. Tumblr_m13syonnZr1qegv03o1_500


letters to juliet → le contexte. Empty
MessageSujet: letters to juliet → le contexte.   letters to juliet → le contexte. EmptyMar 14 Mai - 20:48



letters to juliet

WHAT IF YOU HAD A SECOND CHANCE TO FIND TRUE LOVE

Elizabeth Spencer a dit : « Quiconque a un rêve devrait aller en Italie. Peu importe si l’on pense que le rêve est mort et enterré, en Italie, il se lèvera et marchera à nouveau. » L'histoire du forum se déroule à vérone, en Italie. Le contexte du forum est tiré du film "Letters to Juliet".


LETTRE DE CLAIRE SMITH - 1957.

" Juliette, j'ai abandonnée Lorenzo. Lorsqu'il m'a donné rendez-vous, une lueur d'espoir a éclairé ses yeux. Je lui avais promis de m'enfuir avec lui jusqu'au bout du monde pour échapper à mes parents qui n'approuvaient pas notre amour. Mais je me suis rangée à la raison. Lorenzo a du m'attendre des heures sous cet arbre. Se demandant où sa bien-aimée était passée.
Je suis revenue à Vérone, je retourne à Londres dans la matinée. Je suis désemparée. Je t'en prie Juliette, dois-je abandonner mon Roméo? J'ai le cœur en mille morceaux et je ne sais plus vers qui me tourner.

Claire qui compte sur toi."


LETTRE DE SOPHIE A CLAIRE - 2013.

"
"Chère Claire,
Les mots "et" et "si" sont insignifiants et même anodins quand on les utilise indépendamment l'un de l'autre. Mais, mis bout à bout, ils peuvent avoir l'immense pouvoir de chambouler et de hanter votre vie. Et si? Et si c'était lui?
J'ignore comment votre histoire s'est terminée mais si ce que vous ressentiez était l'amour véritable et bien alors il n'est jamais trop tard. Si c'était vrai alors, pourquoi ne le serait-ce plus aujourd'hui? Il faut puisez en vous le courage d'écouter votre cœur.
Je n'ai pas eu le bonheur d'éprouver une passion comme celle de Roméo et Juliette : aimer l'autre plus que tout, jusqu'à renier les siens. Mais je me plais à rêver que, si un jour, j'avais la chance de vivre cet amour là, je trouverai en moi le courage de la saisir. Et Claire, si vous ne l'avez pas encore trouvé, j'espère qu'un jour vous le trouverez.
Avec tout mon amour Juliette"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letterstojuliet.forumactif.org
admin.
E. Isabella Moretti

LETTRES ENVOYEES : 393
A VERONE DEPUIS : 10/05/2013
AVATAR : dianna agron.
CREDIT : avatar (Bombshell) + signature ( tumblr).
JOB/ETUDES : étudiante en droit.
LETTRE SPECIALE :
letters to juliet → le contexte. Tumblr_ma43ozqPG11rqq37jSTRONG ENOUGH TO LEAVE YOU, BUT WEAK ENOUGH TO NEED YOU. - you're looking in that mirror one day and miss my arms. How they wrapped around your waist. I say that you can love me again. Even if it isn't the case.
letters to juliet → le contexte. Tumblr_m13syonnZr1qegv03o1_500


letters to juliet → le contexte. Empty
MessageSujet: Re: letters to juliet → le contexte.   letters to juliet → le contexte. EmptyMar 14 Mai - 21:10



vérone - 2013

WHAT IF YOU HAD A SECOND CHANCE TO FIND TRUE LOVE

Ouvrant brusquement la porte de sa chambre d'hôtel, la jeune femme s'en alla en essayant d'être silencieuse. Ce n'était pas chose facile puisque les sanglots ne demandaient qu'à sortir. Elle dévala les escaliers rapidement, manquant de tomber à plusieurs reprises. Enfin dehors, elle ne put se retenir plus longtemps et laissa couler les larmes le long de ses joues. Se posant contre un mur, elle laissa échapper toute sa peine. Evelyn était complètement perdue, et ne savait pas quoi faire. Ne voulant pas attirer les regards des passants, elle marcha d'un pas lent dans les rues de Vérone, sans trop savoir où elle allait. Elle avait le cœur brisé, et rien n'aurait pu l'apaiser à cet instant précis. Pourtant, ce voyage en Italie l'avait excitée comme jamais. Elle n'avait pas vraiment eu beaucoup d'occasion de partir loin de sa petite ville d'Amérique, et l'idée de partir avec son petit ami lui avait semblé utopique. Elle allait enfin découvrir une nouvelle culture, visiter des monuments célèbres et surtout, profiter de son petit ami pour ne plus penser à la pression de sa famille. Le timing avait été parfait, elle avait eu une réponse favorable pour sa demande de congé. Le travail était devenu lourd. Non pas qu'elle n'aimait pas son travail, au contraire, l'enseignement était sa passion. Mais elle n'était pas partie en vacance depuis tellement longtemps, pour ne dire presque jamais, qu'elle voulait profiter de ce moment. Tout semblait aller pour le mieux pour le couple amoureux. Elle l'avait rencontré il y a trois ans au supermarché. C'était un avocat qui voyageait énormément pour de nombreuses affaires qui fait sa réputation. Trois ans qu'ils étaient ensemble, trois ans qu'elle l'aimait comme une folle. Elle ne s'était pas vraiment posé la question au début, pourquoi prévoyait-il d'aller en Italie, sans raison apparente ? Tout ce qui l'importait, c'était qu'elle allait prendre un bon bol d'air et s'amuser pendant deux semaines aux bras de son amoureux. Tout avait été planifié, mais pas ce que la jeune Evelyn venait de découvrir. Non, c'était sûr, elle n'avait pas prévu de connaître la réelle situation de son petit ami. Oui, c'était un avocat qui voyageait pour de grosses affaires. Ce n'était pas nouveau, il lui avait dit. Ce qu'il avait omis de lui dire, c'était qu'il était marié, qu'il était père d'un petit garçon et que sa petite famille vivait à Vérone. Elle ne s'y attendait vraiment pas. Elle l'avait tout d'abord surprise avec sa petite famille au marché. Rentrant à l'hôtel, elle le questionna sur l'identité de ces personnes. Il n'avait pas pu tenir le secret bien plus longtemps, avouant ses fautes. C'était bien trop à encaisser. La jeune femme regarda le ciel qui s'assombrissait doucement. Il devait être vingt-deux heures. Regardant devant elle, elle ne savait plus où aller. Le cœur brisé, elle se dirigea vers la maison de Juliette pour s'assoir sur un banc, juste en-dessous du célèbre balcon de Juliette. Des feuilles volantes jouaient avec la brise. Elle en attrapa une au passage, et se servit d'un stylo qui traînait sur le sol. Puis elle commença à écrire à Juliette. Elle lui raconta son histoire du début à la fin. Elle y décrivit ses peines, ses peurs et son désespoir. Plus elle écrivait, plus elle était soulagée de pouvoir raconter à quelqu'un ce qui venait de lui arriver. Enfin terminé, Evelyn accrocha sa lettre sur le grand mur parsemé de lettres récentes et fit demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letterstojuliet.forumactif.org
 

letters to juliet → le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Juliet, Charles] Lumière d'automne
» [ANIME] Romeo x Juliet
» [Dessaix, Robert] Night Letters
» [Juliet, Charles] Lambeaux
» Romeo x Juliet [Série]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
letters to juliet :: I - benvenuto a Verona. :: start of something new-